Structure

Le programme ESPON 2020 est mis en œuvre à partir de la structure suivante :
• Un comité de surveillance (Monitoring Committee) : surveillance, supervision, décisions
• Une autorité de gestion (Managing Authority) : gestion, secrétariat
• Une autorité de certification
• Une autorité d’audit

Sur la base de l’expérience administrative acquise avec le programme ESPON 2013, le programme ESPON 2020 a retenu les services d’un bénéficiaire, à savoir un groupement européen ad hoc pour la cohésion territoriale (GECT), qui veillera à une administration rationalisée et efficace en réalisant toutes les activités de fond liées aux objectifs spécifiques dans le cadre des marchés publics et d’appels d’offres.

Les points de contact ESPON agissent en tant qu’acteurs dans le contexte national et transnational pour soutenir la couverture et l’utilisation des données du territoire ESPON conformément à la stratégie de sensibilisation du programme de coopération ESPON 2020. La désignation des institutions ECP reste entièrement de la responsabilité des États membres et des pays partenaires, de sorte que les capacités de chaque institution de l’ECP sont hétérogènes.

Le point de contact belge (BECP) est assuré par trois partenaires représentants les régions belges : UGent (AMRP, prof. Luuk Boelens) pour la région flamande, la VUB (Cosmopolis, prof. Kobe Boussauw) pour la région bruxelloise et l’ULiège (LEMA, prof. Jacques Teller) pour la région wallonne. L’AMRP assure également la coordination et le secrétariat central.

Le BECP remplit les tâches suivantes :
1. Soutenir les activités de communication transnationales et nationales
• En collaboration avec le réseau ECP
• Soutenir la diffusion et l’utilisation du matériel de recherche ESPON
• Inciter les décideurs politiques / scientifiques / parties prenantes concernés à participer à la connaissance d’ESPON
• Encourager à la diffusion des documents ESPON-EGTC aux niveaux national et régional
• Traduction de documents
• Participation aux réunions du ECP – au maximum deux fois par an.
2. Fournir des commentaires scientifiques sur les rapports des études appliquées et des analyses ciblées
3. Effectuer des contrôles d’erreur sur les rapports
4. Mettre en page des rapports de synthèse
• Combler le fossé entre politique et scientifique
• Faire des liens entre les résultats d’ESPON au niveau européen et la politique régionale
• Enrichir les résultats d’ESPON avec les résultats de recherche nationaux/régionaux